Utilisez RISC OS

CJE Micro's - © CJE Micro's

Les offres prêtes à l'emploi

De nombreuses solutions prêtes à l'emploi sont accessibles pour découvrir le monde RISC OS. La plupart des machines RISC OS 5 sont aujourd'hui architecturées autour d'un Raspberry Pi (ARM11 à 700 MHz, 256 Mo ou 512 Mo de RAM), d'une PandaBoard ES (ARM Cortex-A9 à 1,2 GHz et 1 Go de RAM), d'un ARMX6 (ARM Cortex-A9 à 1 GHz et 2 Go de RAM) ou d'un IGEPv5 (ARM Cortex-A15 à 1,5 GHz et 4 Go de RAM).

Au Royaume-Uni, deux entreprises se partagent l'essentiel du marché. D'un côté R-Comp Interactive, qui propose une gamme complète de machines RISC OS 5. L'ARMX6 est la nouvelle offre de la société, sur base i.MX6, avec présence d'un port Sata. L'ARMini utilise une carte BeagleBoard XM. L'ARMiniX exploite une carte PandaBoard ES. Enfin, l'ARMin1 est un ordinateur tout-en-un, qui adopte un Raspberry Pi.

Autre acteur de renom, CJE Micro's. En plus de proposer un large choix de Risc PC, Iyonix pc et même de machines plus anciennes, CJE Micro's assemble des ordinateurs de bureau autour du Raspberry Pi (gamme RaspberryRo), de la PandaBoard ES (gamme PandaRo) et de l'IGEPv5 (plus de détails ici). à noter, des offres permettant d'allier le portable Motorola Lapdock à un Raspberry Pi (LaPi) ou une PandaBoard ES (LaPanda).

Le Royaume-Uni n'est pas le seul endroit où acheter une machine RISC OS prête à l'emploi. L'Allemand a4-computer propose lui aussi des assemblages de machines RISC OS 5 de bureau. L'un autour de la BeagleBoard XM (le BIK) et le second autour de la PandaBoard ES (le PIC).

Les constructeurs de machines RISC OS distribuent leurs ordinateurs avec une licence du système d'exploitation accordée par Castle Technology. Cette licence leur permet d'avoir une exclusivité temporaire sur d'éventuelles modifications apportées par leur soin au système.

C'est ainsi le cas chez R-Comp, qui propose le « Software Scheme », une solution intéressante pour ceux souhaitant créer leur propre ordinateur, mais désirant un support professionnel. Cette offre permet en effet de disposer des mises à jour et du support de R-Comp sur toutes les machines architecturées autour des cartes mères BeagleBoard, PandaBoard et Raspberry Pi, qu'elles aient été assemblées par leurs soins, ou les vôtres.

Raspberry Pi Model B+ - © Farnell

Assemblez votre Raspberry Pi

Actuellement, quatre mères modernes sont supportées par RISC OS 5 : le Raspberry Pi 1, le Raspberry Pi 2, l'ARMX6 et l'IGEPv5. L'IGEPv5 est l'offre RISC OS la plus performante jamais proposée. l'ARMX6 est une solution équilibrée, vendue assez chère, mais accessible sur demande sous la forme d'une carte-mère seule, plus accessible.

Reste le Raspberry Pi. Le Raspberry Pi 1 est plus lent que le Raspberry Pi 2, mais il offre la meilleure compatibilité du marché pour les applications RISC OS 5. Pour vos achats, vous pouvez opter pour l'un des deux fournisseurs classiques : Kubii, distributeur de Farnell en France, et RS Components. Toutefois, un autre retient également notre attention, l'Allemand EXP Tech, qui propose d'excellents kits de refroidissement pour Raspberry Pi, ainsi que des alimentations USB de bonne puissance.

Côté accessoires, jouez la sécurité en faisant appel à un distributeur RISC OS spécialisé. Avec ses près de 6000 références, CJE Micro's reste une valeur sûre. La société propose des câbles, ainsi que des horloges temps réel pour Raspberry Pi, tous certifiés pour une utilisation sous RISC OS. Notez qu'il est possible de se passer d'une horloge temps réel, si votre ordinateur est connecté à Internet. Il synchronisera alors son horloge au démarrage.

L'assemblage d'un Raspberry Pi reste relativement aisé. En quelques minutes, la machine est complète. Branchez là sur un écran, ajoutez un clavier et une souris et le tour est joué. Restent trois écueils à éviter :

L'installation de l'OS passe par l'écriture d'une image disque sur la carte SD de votre Raspberry Pi. Au besoin, nous pouvons vous assister dans cette manipulation au travers de notre service gratuit d'installation (voir en bas de page).

SchlepPi - © Raik Fischer

Devenez un acteur du monde RISC OS

Si vous avez opté pour un Raspberry Pi, le premier achat indispensable sera le Nut Pi, un ensemble de vingt logiciels phares du monde RISC OS, dont DDE (Desktop Development Environment), qui vaut à lui seul plus que le package complet.

Une fois équipé, reste à partir à la découverte de RISC OS 5, et - pourquoi pas ? - à participer à son développement. RISC OS est un formidable terrain de jeu pour créer des applications en amateur. Son Basic intégré permet en effet de mettre aisément au point des logiciels, de l'animation graphique la plus simple à l'application desktop la plus sophistiquée. Le C (via DDE ou GCC) est l'étape suivante dans le parcours du programmeur RISC OS. L'assembleur ARM sera pour sa part réservé aux plus mordus des développeurs.

Vous pouvez également vous rendre utile sans avoir l'âme d'un programmeur. RISC OS manque en effet de documentation et des centaines d'applications ne sont toujours pas traduites en français. Sans compter l'animation de la communauté, restreinte sur le sol britannique, et quasi inexistante en France. Dans ce secteur, il y a sans conteste de la place pour tous.

D'autres voies pourront être explorées. Les entrées/sorties des cartes ARM modernes sont accessibles depuis RISC OS 5, et ce y compris à partir du BBC Basic (dont le code pourra être compilé, au besoin). Automatisation, robotique, applications embarquées sont ainsi à la portée des électroniciens, amateurs ou éclairés.

Dernière option pour laisser éclater votre créativité, les mods (création de machines personnalisées). Ces derniers sont devenus rapidement très populaires, avec des tablettes, des portables ou des ordinateurs RISC OS prenant la forme d'un clavier. Un phénomène boosté par la démocratisation des imprimantes 3D.

à la clé des luttes parfois acharnées pour déterminer qui sera le créateur de mod le plus talentueux. En témoigne les efforts de Raik Fischer et Steve Drain, qui ont mis au point des cartouches adaptées au Lapdock de Motorola, permettant ainsi de le transformer en un ordinateur RISC OS de classe professionnelle.

Les machines compatibles RISC OS 5

RISC OS 5 fonctionne sur un grand nombre d'ordinateurs et de cartes mères ARM. Dans notre liste, nous vous indiquons l'année de sortie de la machine, son nom (entre parenthèses, celui de son constructeur), le processeur utilisé et sa fréquence, la capacité maximale de mémoire vive installable et le type de stockage principal.

1994 - Risc PC 600 (Acorn) : ARM610 à 30 MHz, 256+2 Mo, IDE
1995 - A7000 (Acorn) : ARM7500 à 32 MHz, 2+128 Mo, IDE
1995 - A7000 (Acorn) : ARM7500 à 32 MHz, 4+128 Mo, IDE
1995 - Risc PC 600 (Acorn) : ARM610 à 33 MHz, 256+2 Mo, IDE
1995 - Risc PC 700 (Acorn) : ARM710 à 40 MHz, 256+2 Mo, IDE
1996 - StrongARM Risc PC (Acorn) : SA-110 à 202 MHz, 256+2 Mo, IDE
1997 - A7000+ (Acorn) : ARM7500FE à 48 MHz, 256 Mo, IDE
1997 - A7000+ Classic (Castle Technology) : ARM7500FE à 48 MHz, 256 Mo, IDE
1997 - StrongARM Risc PC (Acorn) : SA-110 à 233 MHz, 256+2 Mo, IDE
1999 - A7000+ Odyssey (Castle Technology) : ARM7500FE à 56 MHz, 256 Mo, IDE
1999 - RiscPC233 (Castle Technology) : SA-110 à 233 MHz, 256+2 Mo, IDE
1999 - RiscPC233T (Castle Technology) : SA-110 rev T à 233 MHz, 256+2 Mo, IDE
2000 - Kinetic RiscPC (Castle Technology) : SA-110 à 233 MHz, 256+256+2 Mo, IDE
2001 - Kinetic RiscPC (Castle Technology) : SA-110 à 300 MHz, 256+256+2 Mo, IDE
2002 - Iyonix pc (Castle Technology) : XScale 80321 à 600 MHz, 1 Go, IDE
2008 - BeagleBoard (Texas Instruments & Digi-Key) : TI OMAP3530 à 600 MHz, 128 Mo, SD
2009 - BeagleBoard (Texas Instruments & Digi-Key) : TI OMAP3530 à 600 MHz, 256 Mo, SD
2009 - BeagleBoard (Texas Instruments & Digi-Key) : TI OMAP3530 à 720 MHz, 256 Mo, SD
2009 - Touch Book (Always Innovating) : TI OMAP3530 à 720 MHz, 512 Mo, SD
2009 - DevKit8000 (Embest) : TI OMAP3530 à 600 MHz, 128 Mo, SD
2009 - DevKit8000 (Embest) : TI OMAP3530 à 600 MHz, 256 Mo, SD
2009 - IGEPv2 (ISEE) : TI OMAP3530 à 720 MHz, 512 Mo, SD
2010 - BeagleBoard XM (Texas Instruments & Digi-Key) : TI DM3730 à 1 GHz, 512 Mo, SD
2010 - IGEPv2 (ISEE) : TI DM3730 à 1 GHz, 512 Mo, SD
2010 - PandaBoard (pandaboard.org) : TI OMAP4430 à 1 GHz, 1 Go, SD
2010 - Pandora Classic (OpenPandora) : TI OMAP3530 à 600 MHz, 256 Mo, 2 x SD
2011 - PandaBoard ES (pandaboard.org) : TI OMAP4460 à 1,2 GHz, 1 Go, SD
2011 - Pandora Rebirth Edition (OpenPandora) : TI OMAP3530 à 600 MHz, 512 Mo, 2 x SD
2012 - Pandora 1 GHz Edition (OpenPandora) : TI DM3730 à 1 GHz, 512 Mo, 2 x SD
2012 - Raspberry Pi Model B (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2835 à 700 MHz, 256 Mo, SD
2012 - Raspberry Pi Model B 512 Mo (Raspberry Pi Found.) : Broadcom BCM2835 à 700 MHz, 512 Mo, SD
2013 - OMAP5432 EVM (TI) : TI OMAP5432 à 1,5 GHz, 2 Go, Sata
2013 - Raspberry Pi Model A (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2835 à 700 MHz, 256 Mo, SD
2014 - Compute Module (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2835 à 700 MHz, 512 Mo, 4 Go eMMC
2014 - IGEPv5 (ISEE) : TI OMAP5432 à 1,5 GHz, 4 Go, Sata
2014 - IGEPv5 Lite (ISEE) : TI OMAP5432 à 1,5 GHz, 1 Go, Sata
2014 - Raspberry Pi Model A+ (Raspberry Pi Found.) : Broadcom BCM2835 à 700 MHz, 256 Mo, microSD
2014 - Raspberry Pi Model B+ (Raspberry Pi Found.) : Broadcom BCM2835 à 700 MHz, 512 Mo, microSD
2015 - ARMX6 (R-Comp) : Freescale i.MX6 à 1 GHz, 2 Go, Sata
2015 - Raspberry Pi 0 (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2835 à 1 GHz, 512 Mo, microSD
2015 - Raspberry Pi 2 Model B (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2836 à 900 MHz, 1 Go, microSD
2015 - Titanium (Elesar) : TI AM5728 à 1,5 GHz, 2 Go, Sata
2016 - Raspberry Pi 3 Model B (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2837 à 1,2 GHz, 1 Go, microSD
2017 - Compute Module 3 (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2837 à 1,2 GHz, 1 Go, 4 Go
2017 - Compute Module 3 Lite (Raspberry Pi Foundation) : Broadcom BCM2837 à 1,2 GHz, 1 Go, microSD

+ À venir :
2017 - BeagleBoard-X15 (Texas Instruments & Digi-Key) : TI AM5728 à 1,5 GHz, 2 Go, Sata
2017 - Pyra (DragonBox) : TI OMAP5432 à 1,5 GHz, 2 Go, SD

Benchmarks
Vitesse comparée des machines RISC OS les plus courantes.

Besoin d'aide ?

Nous vous apportons notre expertise de plus de vingt ans sur RISC OS. Contactez-nous à l'adresse temp1267@riscos.fr et nous vous aiderons - gratuitement - à répondre à toutes vos questions portant sur cette offre (installation, utilisation, demandes de traductions, recherche de logiciels, projets commerciaux, etc.). Ce service est proposé sans aucun engagement de votre part, ni demande de rétribution. Notez qu'il ne sera pas assuré entre le 14 juillet et le 15 août.

RISC OS FR